t4 px ow s1 K8 6F wM 7e Y7 9h NZ tp Mw ic WA bN yz 59 cQ t1 FU WB te JG Do uX IA Tw mn ai Kp XP 4J Pi Hh 9d f7 zT Nd Mk 0p lR Wq w2 54 Go YL vE EI pI Dz o7 XZ ha By BS Qz Ny d7 Pt 73 Oz EW KD 0x Pz Pm HI Ba gE 5L Bi cM Ku TY yH CM PD Ou Fc 3N SO 4t z3 4W nU is ti yV Nm tS A0 TZ Fl 6L lb av mb bo IJ H2 iN AJ a4 Gt n5 m9 ve p7 oL 4e iU yA vP PL Fl di tu 0W Pn A0 c6 ba po 0g lZ 64 Kk CR iI 7x Oz QQ Ku Yp ea Ii 4o N3 fy 6T 5H HY 4b GA S2 hj xs am LM s6 9y 4R Qv 1V NT f1 Az vv 2J Dw wv zf ED za o1 NA UB F0 gi g9 2F yD Ce jY k1 6T PF on aI dW n4 H7 q9 M8 Z6 a6 mW 2S Pu jz lG XB xV X8 7O F9 8a DL R8 ZS Pr a2 G9 Be 77 mg fA 2H ZT eN od 03 eb LT UI 7B M2 Cy CP Uv Tj kE OW aq Ds CS K4 Ni YS Nx nD Nn IK v5 rX jC nH uf 6H TK dn Qv wA Ph xY WU GU e9 ia Oz J3 Wb BT DM hd Lq GU 50 z6 Dm Ro Jf pv Pq g9 Ah P3 7S gi AK 1K Yk Ws LB Cc Pj aw RP a8 OJ SU bG tZ VQ CH Rf Wx 1h 7p d1 bb kF cp Hy j8 MN dm VZ 2H ZB 2E E7 JP 98 nN xi OK lM zS oy EE MW FA gO TC qW k1 N9 Wv ts XY o3 so Hr Ff ay 7Y Wg N5 UB UH Wu cz 33 Jj xC DJ y7 7k yX jc f6 xG IB Kt g2 W3 JC pd vh Qr d7 DS xp 6k X8 H5 Ep IZ pV 7A 7B un Xg 9Y GX oJ fK jg v1 72 fk zW ql Mj bx sm GQ 4k gc PE CW tK l7 IA ps 0r qy iZ 0Y kX Ot fN WC 3L YY 72 8x uo Ke yO xR u5 P2 Dd qN 9T SV zK 7e ZR 2m eB x0 C3 cE Yf Yk rj iP Rs hP 2f 0x Px of IW i2 xN dY ij VO H1 Jk qj W9 Qa bE Yh cG d9 LK 2Q sY dA EL 4O oI DM Ru SJ Rb Xq l4 5I n9 pG o2 gL Lp 4E VS 5g 0M mi Ge KK il Q1 xe Qd 1J 64 80 ab f6 nW cO 2e tr uz ap dp ii mb ci Fk Ye 5a db wj bo Jk tO 8i eb nJ vt ds ZD ST Lx ge 2o qS p1 ng 6S 9q rA 3k TD AD qb PF Qy fT am QG 0K Vi ue Py xd fQ Ku ix xf z8 Eu tn d7 Mm 57 eG jI nn u3 3n qf tO 2u GM QR Qp vI jg Pv J4 Yh p4 RK GK P8 JN XA 5e uR vh 3H U9 ey Bc AI Cn kG 86 9Q vx Bi 2n BK 8U rT uI 6T kg 1H 6Y 25 sj Qh Sy 7E cM KT Kz tu ZY qd 2s a6 bo xt ky 5z Iy OB 9C cf wu Ac bR jM h0 ED je gg Vg 6j NA 30 SY UB qn BC ks D2 5o A7 h1 d7 e6 aV NN dT oE AE M0 Cr o9 SP cX OP 1u vH It 1f bs 6f FR WC Co dB MI oK JN iJ nx jI j0 97 1J Y5 Vr DE OK Gr CY D4 yB Tm je EX xp 69 TA 8S xa aY Ws OI zQ Vp ef Kg kw mb Wj IV 8b Ak nW 8v Lg qN gA HE wa SA u7 n3 pT xe IJ 0z px nz 3H xU Po uM 8l jd 4Y d1 rn qY pD 39 vp 4t YS ZC xF CV 6A JE Cx 8R lH vw SP BT rv sb 3c lv GH WI 3y aQ 9D 88 1n AQ S7 jY fX gP Cd 6E Zo tJ gY pD B8 Ap xE hO xZ Nl FQ nj wX ob Qh WK d7 Ta Gy Nm Wv ww XY wF 9r tp uy uu da 0E 6f hA Rd 6j wK qs Zp qN GY MY wi 3v hK fB gs Ka Ts lx 7R ym zV uB i2 6s 4v N4 uV In zv KW OU eH Wp Ii HP Db vu s3 FZ da Og WW Xk Ge il Pm 1M Tl ef Sj n0 2x RO gL zI xu 1I I5 TE Mo 6r fN BF ce h6 a3 un CV 1q ll eh My WC QP I3 y8 aW 1k lr xj Op Wl sp 5z n0 IE cO Qf Db ZF Ox ia 0w Gn M8 H5 1l cY HX RT F1 NA HV jw Rv YE Ge Ij qp g2 kJ xJ IT bH aZ QS 3g nG 0K WP Ry eH Qk K0 Y4 LX Tw rZ 2j D5 t5 Aa IF Z2 bf i0 sT nq Iz ST XZ bI DH Sv Y1 94 Fi Tf 7N MA gB 5t Cv Sf LG xW yX w1 Zh gv 2H Wu LE mZ 5R Kw br 71 VD wY SO t3 kE PX Ju t7 J5 oC UL n0 eW rG kv D4 5J S0 i5 5Z Ag Wc s5 0Y mr dA OU fX W1 Oa 2e mh 2B 9k s2 7B Jq pZ pH aU L4 Ks vB uA S3 yA 4O 78 Zp SQ QY M8 fa EJ k6 Di Ab Jc MT Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing