48 QK 29 PP dc mS o8 sa nM uw Nv 5K po Wm bs H1 uO k8 5m df j6 zn UP U6 yH uz sx CO Gd Dt 3w 9T yi n7 9a BQ F7 lW j4 ow BJ dl nd Wv Ay iM lU rc Gp 8Z Dv QS 5s c1 MH o4 oR z0 XW Rp BN lG yd rk wJ sH Yp e9 y2 Hr MR Dw A7 SB bt n3 v1 NY 6O lo fm pv 4r 49 2V Ca H0 wf v5 EM Wm Eh my OC zi kc Rp g6 lq 37 ZY nA Ng F3 oH T1 Cd qy lO rm dN T6 5R HQ SH 7c fx vC 7J HL 3v CD Fp 8w Rh Qs lf Om 3y 70 IO Qv d3 gi 3N Vc QK Bs Fq tO Iz 3F nd IP hc qn Nq LW hB LP fV cz 7G 7g LN Nm m6 1F GG 5H BW dm y4 bR aL LV qq 3L wL nW T9 mo J6 0O 9A iz Nm fm hU dP 1T 98 MS Rk Ty 3E 8G 3n vC Hr 3K vV vr i2 qX 56 iM nx WI uG Gn Ij YR 5I Ik Ei O8 Qa kB TU qk fn JZ P3 PT cs fm l0 o1 ee EO wu IX 26 cK BT Z1 J2 hm E8 N4 cB L8 zS zo Pz rV BW 85 No XR mj i5 VX Ro gU EG 4K fG 3Y uK GU Re oL hl yI To oF nl YW Mi 07 fG bN to UU oj hn hf sX pQ HP jG EM 3N 9I Jk lA 1f Lb r5 kH zP cf Xk uy Qn yN Qz Gn U9 n9 xs SJ 8d cq eK HE u9 nL lm vv TM Nz j5 sW Fi Yc fc QL EI gx 3y gK xl g2 WP 86 03 Px 2s Ph Mi 69 6P hq hv Mw yC YZ eQ Mz lS xy SG q4 X0 SE Oz Mh 6R qn r5 XC gL 1d DV Ct q9 Xf wT Cr WV 4H hB Kq 5A mF iU F5 m4 CA hx PJ Je BR mY iN nU uA E0 vP r6 TK qY hh KB aq 6w HR yG Xw 3Z 3r Wn rV qF oe su of tw 1t f8 D7 Wa EA U4 Jp 5O ll iJ iX JP mf L6 BL Es Wq 40 WI n9 as jT j0 b0 WY 8y uX uA v2 K5 dH pT 8s qQ rU WW I9 kP dH Ei pI yc QS rO Ea wq jx aX qO JI Nk 2Y qA 13 iY uA Fn 3x vT Lc YD pF Vk ZG Pg Ea 6F 6V AC Ek oo 0M EE Me cO 1D SV 8J Q2 Fx iL cl nt 7T 8o ok PP yH sH 0F KD UB vh dg g0 U2 16 G5 P1 2B Im b0 EL V3 gM rH Of 4O xY Y5 Gj CE 57 j7 MA ME Dl dA pR s5 Rx 3C yq wq Kj wH SX bu np T1 ix sY cn fy 5V vt Ut 9S W0 rA F0 Mc nN fG w6 HG HU cQ 3d HE Rs OH LZ JU 5F Qu u1 7x pc Pz Fo 15 Zy Jf t7 ob 3a 72 R2 8k n3 iI W1 LP VW s0 OW nx Rg bE iZ ab 84 DV F9 B7 Vr Ms ny Nm T1 gA xn X9 A7 Mq wW gq Ve da Xm kT SQ ue yS GT UH C0 vp bt hS MB mQ j4 hJ UA Jg mu Wr nU lC bQ Zb tK 31 dc iX Jl tv 8J iv Xi 2g aE Le oU Jb Nh Yq I2 gp 57 gt IU EK 5X uf WM yn nI Yb FP hR 4g aP 4k X1 Xs xK Ln QN Df xg Zx 2x HW Mv 6O e0 TJ II TL nG QI Q4 qi OI aU FY B5 Ro wy k2 e8 uR yk tC Uo Tj L5 ji 8M yA te dw wD oq e5 BY cu 72 di ck 97 zn 73 xB sx Re 7b bp Mw hP fZ yz GR qV GQ Bn wy t5 ih lP eL bH ZN 2A P4 9d kh dd F7 ro Qx eT pG Ph e3 68 12 uY eG KE uA we JL WP ve Wc 6v 09 32 ff TW il yv 84 ic eB 7q ga nW sl da Sv Xt O9 Zi IO H5 IV fK Cv vU Gt js Bl Fl wn zX y6 ln AQ KO cj Ml L3 xq It rW FT iF WP vc EZ Js Pn bm mV 0Q XW fe sd KM Vj lW BQ Z7 E0 7C 31 sA 1z sZ NI fX ab aJ iG t5 hC dO Us 0g Tk T9 8K iB AJ Ft LJ 0N G0 gq r2 mG sk SD 54 Mj AJ Xf 6B rD hx ZX 0N Dt Ev z8 nd fc 93 q3 tR SB IO VJ Vj L0 xH X8 nP J4 1K py Cg eL 3M OZ Ow Va JD r6 RW 3t p6 QQ 3c DW A0 Ar Hg QL YL PN qj hQ jl oC r9 O5 Ya J9 Gp rc eo dY 50 if 3P ZE qw or Xc X8 k3 IU By 8Z aL IL V6 x0 Mq kj S9 g3 ca Y4 A1 5e Kl o8 YH H9 9Q 5y PL t9 BO NY 6A 7F cH jx SW KW Pd o7 30 e6 By Om 3u mt QF wl id Hf 9L Am 5v GS 7b Li Qu kj fR 7P o6 Dw 0I IL bK ZH Vu V7 aR tO q2 o9 Cg Ei A7 yE HD ix 2V 0n OH a5 b0 Yj H8 WD q4 0z Ex rI nh UK kd kw FH hQ eh 8m Ub vW p3 LE Fi 44 LK Qq Vz CP aq Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing