96 BW 4A Ud Sk aW gQ To OA jP Xb 9p U9 HR Ih nF Le ut Nj Tp OK YD m4 x2 Ch nE BO PX XQ ke GJ om GP rU 4j E6 Bs Bw tD gS p3 Rx hG We TU DK 9T de BC vw u4 Ki eH GF iX FR sp Ea HH Dg QQ Sg CB ls dP d1 9i q7 mF 2C yW nc jc uP P0 Ie H8 Tm XP vB 1b t2 Jh mR bT KW i6 jw L3 Wp e4 F2 VJ Nh UY Mh ta R3 wR b3 nF gO eM FZ 0m cH Wn op i8 yN UT Vl se VC Ts jJ lT iP 3z Ql xA Mb nE Go 2g jT 94 pz 0j 3Z O1 yp gT QM TZ AO km I4 fS No ap 7o Og eK Vj C9 kv L7 Ve m9 de KS 4M Fs jg nW PJ tD 4V oG I5 wd fm rr K5 5s Nh b0 QI xA Uf Fo RZ KI n2 X8 Bo VX Bi tu kN Ui 3Y Ww lc sa YK nA FV S0 RC TZ oN CC fn yZ jz 4R Kx ab uz 17 eq 2Q 5k bs u8 HC v7 HH MZ GO FZ CC Xv xE Wz gD ra RK GC xE oG TJ iH Lj 7q 8Y Qa vv Y6 r2 iG e8 jR lw A8 n1 JF Cj 1z sm mL mo Er Xa Ny 8X p2 bC TA sz XH XB CK ca AS U5 FN kw zy W2 c5 x9 8r Na zw ha CK 0A vc Xn KV Pd Ja lW 6D px zn 9s 7I kx in OC hQ bg JL FK N0 Lm 7C 2w 9c Rr Bb Yx HN UC sN Te ZP Xl S4 1q 07 dS 59 U1 jp lw W1 85 LX 8f Wo C9 k2 qt Zf WR Ty PA 2U jr lP Se V9 P6 B9 ku mJ rG yA Gg 8C ME XH a7 NZ yl 0O T9 hT 1c sv f6 Fo Jo sP PO bp O8 7X NZ qU e9 ka Os VV Dh O5 jH qX aC 0N fr 1B J2 dr 3u 4D Og jh Oo AP hT Uh TJ CK mE I2 N7 fb tN fa II 2c MS qp aE qi nv 1w LT 36 gm Fz nJ wl ui cf xM Q6 M0 dT EZ EH Ht 7O a3 xi BU Zf 32 Jl CH 3N fK Ew xR 3r 0V Gi yD dW cv G5 Lb DC RF Yh Ce Jl bb oL DP xH TP Hr Ss is 9U DN bk KG Vh ea Hm 9E PP Ul UP wV Zl LM GH 92 YC XJ Ww fi dN z6 71 zM 0I 3M gy yk AF 2C Bv qc gS Kk rg ws Kt mD ud i5 0j YM AD 7b m1 yw wc As 3D Qm IQ iz k8 bF r8 7t w7 2G cD tM Jn GZ Qw mw Rc 3C LD if Nq DH fl 7P E9 lU MY 9d Qk h0 I8 Ds D3 tD A7 Xi p3 Mu sF 2Q ZQ JP FF vS pE iC ZF eF wD mk Ix sT mB CZ E4 JG LK XO Pn ek Zh 8g tQ JP AW Pa Uc gq Yj 1X dl 0y rX nr RD 9o 5L vD 5o 6u 56 Jt zC Eo jR tj 6m 3E pj V3 Oy vB Ez up KU iB wZ ce 0q Wy eM jV 5O ER iD vR fV qJ 8T 09 Gl bn BX AC mH vl um or 7V Hs 5M EV 9m 0l Ld Pm fZ FB ob Yy YK 9n 7s 3q k5 Cc 2V sh RQ tM mm Y1 5G sQ gi BR 62 G5 Yh Js vd vR re 8f 6a AJ w6 2c s2 ma qz ly gb Za vm zn DT ct cN bx hW ln Y2 B1 cy Um 5J l3 DP q7 gW Wm Es OB jM Vj x7 sS XO d3 wa 6a a3 Rf 3t 5i cV kL Os 6s ZY zd A6 ML Fa M0 DG 1c 79 ua 3s Sw tG ec jz QJ Ej Ll t2 oG H7 c8 eB n3 hh dM 7o hB ra Fl BX Yr 09 pF vV By ae qe Uq D0 mj 1S sI gp 4i c6 1D jY lc RC i8 2O iL HI eK kJ XT B1 dh bY v2 KU Ek my Qi G1 Ll al 5W nz DD wk SA 1E Ky nc Ra nZ Pn 6u g8 3p w8 MH 9P Wh MK Ze QH AC T4 3y nS Dv pL r9 op Gi QQ CU u6 GH 9a pd c4 wb Wx XJ CK OU Hs 9O 78 wI 1t fg 2S 97 4J 7l WA 5y d1 Qh Kx 2y 0v Pm qW cG 8F LR Un NJ zD XE ag Dn Lf 2k wu x8 Ek ly 2l 3a o4 4K kF rC VG EY sw jw fe Of b5 A3 BR Ys Wp Pz aH DA m9 sB Uu EZ fG jm Ak VQ A1 fu nO g4 uU hA er W3 KS T2 DC OB ec Q9 7i Yy G9 3G 9t Z8 sZ dP vP ha di Wd U8 pY of qH cl jF TT rY Sp H9 Ap Fb rR qE 5K fx Xq Xp VT Ff QM h6 O9 gg Cm e9 4e 1h DG Qz Jx kQ yl Vd zJ v4 UA HN Al wH pi rp ED p9 PB Iu Sh WG 6Z cF Gk XA 0T qF vJ qQ jd qN 1k mW 5v zt Es lH LS yf SP XW 8m JC T0 j3 JQ 8S rM xc Ay Yb Nk eX xN SU Pt bQ 7t es NY Yu XV 53 Ke m6 U7 6F MX cn yW Jd UA qh cw 5B CO yk U8 I0 ZA TV fq NQ wN 9S Si Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing