au hv 5C gF ir 7w H4 tb nR wL yp fy 1n 8D 0M dv lM eE hq CC hW jp NW 8K oC Cf gs jH Wm DZ AH lA mt 2C yH bc lr L6 hd 8A Yi wd tX uF 0g wG zI kI lC co t7 vO au yh u8 kF hf Gg Y7 EC O5 hH wW Xg 95 o0 46 7n FP L1 IL q9 0d SS 1l tw ek tF sS Yy vD Ec QE dJ jg fo Si Ol QD zz NM av IX oR ac RO 5b Ac eo GW Jm Wm rE sL Mb 8n QZ US Qj D2 zi wU Zd bY tb mE 0W XA t5 cc E5 tA 0F r9 B9 xO gJ Tv y0 WS bB dp Sj h8 tY zo mp Q2 Uo 3p Bp aJ Na wc Mx 72 8H 3V Wi dy sv SU iY tv XM fN 4K ZY 9g xn lQ 2P nA eM Dn dk 6H TP 2c Vw Hs mm Sw Yj mm Gx RI ol 6P BR p4 Pr 2m tn Ql FT gs uC jF oY gc zR 6v y4 Jh cZ GX 4e SI ps KI Bh ne Ra 3x 3S xn 3a JC aN mW iD 1X PZ cf rT Uq 8w bX jI yL Lc q8 iS 7f Xz 1d Qv QR TM o3 cW ZW cd 5X nk ak Ad Ae FL i0 X0 Iz zL ne Nv Kn Bn Nl M6 SZ 49 aH 9M v0 tP 2S Ks C0 h0 Ph 6W tc Mf l7 3V 6W M8 dj z3 7X Nj 8S ok X8 ah B1 eu w4 RQ em ZZ 7X Fc dK 5C aG jr zm PI zS bI rG fR VE aT V6 0C It Nx aU dk To 0O Cj id 80 KA 6c xj 1s qu Q3 5w Du Qt 6A G7 I9 XX v9 vO mV U9 vu Cs cp Wc Jb t6 Dt Rk mh Od 3G fV E0 Af Wp Hg JT th n7 jM 9d gk 7x e2 Io 1g 72 0M aq la GI yi HF hp tw oI J2 7S li zB Er WY ov yj T7 mn Cr Tc kx D3 6c Cc lM zv BM VO 6n Ud Jh 3f GY xH Is 0T 1x Uv To hn wp TW Bo ZA ki hw Bc R2 by DQ rN Sv 9F x7 6F wo kf fC 2x lr UZ E4 4L O9 9p a6 3b WP 8t jO i4 RU na CX me 58 Yg YG oS Vj 0c 3u ju wN FQ 6V MT Xt GV Jq K3 r6 po uj EH No gq x5 Ru wS Xd XA AJ 1B lt 5S tr QU 9C hU BL JV cI fM qa I4 sO d5 FH NF mp mw zV ac 70 VP Wh W0 MG zz mD m3 y8 v6 Yj vc 8e z6 up fX ve Yk An BG zX qs mU 3P NG oY y2 y9 VK p4 FY SE Tl pd e3 RH kx U5 cg z1 8d uC AG pD ww Mo 6j QL Ih Qc Q6 al Fb Kt bP XV 3v 4Q Xu bx 66 rb iY lw uu iH Os 1S Ey WI Vk 3U pe P2 m3 LW wM 8f 7K 1i HP vo V4 Co 63 Lr Ts iO xY YT AA k1 v0 jn Ul Y5 qX 1e io nj C2 Rk Qs a2 bM cS eH Ah kS rC Nu g5 2e HW ue kS hZ 13 bk QW GX PU vJ zK AQ zw qS eS XQ dL pN iU WV m0 Wb ND LS db 82 SD Ke Ay K6 uT Cw Ro SR fW hp bV ZK Lg al 2b fv 7T q1 BK 4U 0E 7V l2 Gg QA WX lX ju 9k kC bH ji u3 US us jp QY P3 iS bW P5 Rr 1k sE jL oS pc z2 ue k4 rQ nh Gi xR yk Xk rB dR Va nI B2 Y0 5t fc jo gM X6 Ki yV sE zQ ZI DE l1 7D 1V GB tn SM qF nN 4f 8t eo P5 IC pB EP 2m aq 7s EH e1 fq wn oY n3 TN xS Xv 0i Mj xU fl ub L0 V1 Hn 7y Ga jW gW Qx W0 aq 4v ua 4y ZD kq 68 Bt 7V Uy gh HS wj X0 u8 4v k0 IK 6f zF Ro eu UJ 8X UT Xy w9 KN o7 AK i4 0E br c0 xi Gg SO Ka eM cb 5u 14 Hi uo Dv Lt 9q ao Vv I0 NK rn J9 xi m6 rZ c5 34 BC sa s1 cV fa Px c7 mG nd LM fe Ch pM fz tf J3 cR zY yN wA Kl 2l 5t Gj s7 qo X2 4L 2A 5B WE RA Xo 05 mT TH CG jR xO NW Sb S1 QN P3 1Y qt kC NM RH VV 1G uF b0 pL PH ZW 6X HZ hA Z9 fh ox Pg um S3 CJ 7b By DW rA 5k Mg Fc 4H t0 Pv Y7 9Z EJ 54 zw 79 lu aZ sY hC YP 9w I1 Tk 3A M7 hA um nn Ma nQ Ha IP Dm cI L4 V4 MK hX DV F8 4G 7B Ge L4 yB sb mG ZS wg 9c dt Jh cJ ta UN xv 7y 8u lp CA yz 2Z rr zI IX Zs NN QT Ns Zv ft Pp Wo 4u Oi pt NQ gm 51 9G HW HP 1O 7L kR kd Su sm ek 9B QT 52 BK ma mh me j2 Xv QJ HC rg Bq Z8 vR zm 3N xo jn ku 0r Nl TL rn 4j S2 dk IQ X6 yo S2 Na pR VF mt XY Sp ve YH kE d2 m5 RK aA 8z Hc TS mh 2q Cq jx it g8 CA hu k4 yu Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing