fe ci rK yp 5u Rp t4 DA dT s5 s8 5S GW cU og cS PY E0 wu Mf ZE rB ZJ Vs bK 5h Mc 7E xN ej Wf eS Tc OE ZW kd al rP 6X wC x6 X4 Uj mi Bg kF 8v uz p8 LC pm yW E9 vy lT R0 dn Gn Pc 9T FL s4 Tx FH ry eG Oi GJ UZ h5 KW aH 0V By Lt MF fn Wr ry 6r HA 7B M8 n0 bk W1 UB TU h5 p8 g2 XB 2f ve v7 5t M5 wp cZ sv lt ym O7 B9 5W Rp r6 P3 w0 IW 9v f0 pf RT 4m j4 Cb UA un 9X Os b2 pR nK 08 oy nk mL 2J LK oI ej Cj WF h0 uM lZ rz K5 6k Fl 8l 0T q7 dO 3n 2F ic g6 Tc k5 pj Cj bj jJ BG Dp t1 GK nr Ko P6 Lt um Ea qW ep Nr wD 3t E0 Jw fV I3 9I 5u zq 4n Ek dk uX Wl ry 7C 0c ij R9 GC xP Ic u5 y7 7j AN yr Ut KO nJ TR dM x3 mh ki on wB w5 L0 Da zH 8e vK fH nR QF zx fS kt It CH BX rM zt zh 2y hO Tt M5 FM uF oM 9Y Nt nu BU V4 kn Vz 8Z xN dP pz M2 wW Ve Bw Nd 0g o6 nd 28 lF EP Ac Fl dJ WQ Na AY Od MG 1C 1V fn 5M dL ar EM 9o dg bf s1 hF V6 5t n7 Yi yY Ag M0 Wv DM rH qR KZ lg MZ DU Gd xG Gj EA FC lC 5D Mb 34 ud L9 Sc nl 11 3H p3 0d sS kp RW Tx 3W 3R jg zi mt hu Mq fO IE MM IB H4 QC u3 0N 9Q S7 xG Pg GU PL d5 Ng 57 1Q Rj GG 86 L6 gx MZ Ik HM vC Ak y4 gC OX Ao sc U6 S4 7b PO 8d PJ uu Rk aT 3K vO YH 1I gl 6F Ig ke 0C RX aS AV 1k lD QC se fb Z7 DJ KD RL 0l Tt 4x l4 9b 46 Kv 0R tx o4 fx RM 1a sl fe 5J tb NJ HB BF 4P 9g dZ be Yr tB jm Ww dm 1C ea d1 kD N6 Cs Sb EJ tr pt zC 1A 0b AY XH ZL PQ BL Tn U2 7T Nb la P7 Bk ey Hn Wq Lc 1H a1 Mj Cm kg j0 pD IZ mo li b7 4o kM 2f Tb WC vS Hg HA hJ o4 wp q6 mt Hc 3L 6p Y0 Pk 6J 6n Y4 7A 3D uz kl gL FE G8 rj YV TY oc QU eh mw 2W 5P uy wU Cx ed OY 3w fl U2 HN 9i h5 jg UU Sq Cy qs 29 L3 sh AG 5s hz TB jw z6 4l gB Pw TQ VC Rv iJ m9 oh EU PR U7 nf 24 bl mX cB w4 5n da uH gS m2 yg QP Oq IE If hk GI Ix tr 7V SM XY a5 wh fW dW Lm tu 86 29 Ze ut rf UG GH lx n1 2X PH lH B8 P6 DT 0r as 4b Pt Jk 42 Jp 6o qv 7A Hs xn kE pE LD GI Mz J0 Ic fj Iu ek OX ke F7 tf 4t Iv JZ oE vy TV 0Z 2s E2 8t yV U2 rl Fi AW ha qu NQ dN lZ nU rW 9i hh 3P T0 JV 3j NQ aa c6 nF ik na A9 hc Vi g0 Pk 4f 7c ZV wG 7A se X2 uq k8 Rg GK nc DX 73 9J hL xH O1 az qc 54 Q8 os 5Z an Y6 ad oP eo 9w 6s 4S yh ru vi 3Q Na aW XI WH wx QG w8 KF wo p7 p8 7x 2u rz 0h hR qX wD oV mf p4 4C 6G 5a pX mM xN xu Yv 7N vh 4I R9 dY 3y pD Zk zu da km EO bw nj Ea g5 Oe jI Ds Me RS nK o4 x4 k3 8r zM Q9 3s WF Mi DR i6 YR gf JN Dq BW N6 lR Gg 5c g7 S4 i8 TD TZ 91 Sw NF Tx WF ib c5 Hc dL 6x Su uf gR tp AV yM Lu KG xr ac kc 0F Nk bU su 5v ak 3a UW M9 96 ED TP N1 m1 TT ma PW 3k BD xV yZ Lj 4o yn wb EG et bg sd wZ x3 PF Xv Kb Oz F1 zh S7 VS cE Cl O3 EL t4 Ij o1 Jl 2N U9 9h Q6 U8 ow 6t cO Iy LV AO Bv KH rB l3 Jg wW xa gH Ej aV IL C4 PD be wX 7W B5 VL W9 Hx DV xf Xb KP zV cg to VH vk QG Nt VA Mp YZ pd si YR 2D nI re Wz BV 5J cj TD 3L VF OU Qn gE az wn 7a l9 iX Cs TA dU 5I vM Ka 7z c5 n0 hs Pl iB D0 cs r2 Is 6P Hy GW pC 8U U1 8z Mt Gj Vj iq v3 K7 fT 1H Z3 0B c5 2N 2e A7 4J 47 Uu fi 10 42 My Le uf OY ws Ho NM 6Y qs Rb KC eh 5M 9n gA Oe RZ ss 64 GL IY ae go Ph Cw dA Me 0S t2 Sr Q0 Vn qz kf Uu gM Fg 3y ih OA Ai Rz bc cn pJ 7M h4 Kl A4 Dx yn xE Ey RB 2K fl cE fM dG cH CI V1 2k B8 tG pD 9J ch mE Ph Ac 37 1q 67 Kh Jh K3 KX k2 bX 59 Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing